Bienvenue sur la communauté PMU

  1. 1Un espace convivial pour échanger entre joueurs
  2. 2Avec des discussions et toute l'aide en ligne
  3. 3Plus des débats, des pronos, des actus et des jeux !

Question en attente de réponse

La gestion des mises au jeu simple ?

Bonjour à tous,

Comme nous le savons, la perte fait partie du jeu, le but est d’obtenir un total des gains supérieur au total des mises, l'important est de gagner globalement plus que ses pertes.
C’est évident, mais c'est quand on l'oublie que les ennuis commencent...

Lorsque l’on joue une sélection au jeu simple, faut-il utiliser une montante pour rattraper les pertes ?
De mon point de vue, les montantes en perte doivent être rejetées, elles conduisent tôt ou tard à la perte de son capital jeu ou même à la ruine si on ne maîtrise pas son jeu.
Lorsque l’on est dans une mauvaise passe, il faut stopper le jeu en réel, et jouer à blanc jusqu’à ce que la forme revienne.
Vouloir récupérer une perte ponctuelle en augmentant ses mises, ou pire encore, en jouant dans une course qu'on avait pas prévu de jouer est la pire des choses à faire !

Par contre, lorsqu’on est dans une période favorable, il est possible d’augmenter ses mises tout en les maîtrisant pour rattraper les pertes. Bien entendu, lorsque la perte est rattrapée, on revient à la mise de base.

Y a-t-il d’autres méthodes pour la gestion des mises ?
J’avais lu un article sur un « gros parieur professionnel français au courses » qui misait des sommes différentes en fonction de son analyse sur les chevaux sélectionnés. Il déterminait sa mise en fonction de son étude, des côtes et de l’entourage du cheval. Il vérifiait ensuite la variation de la cote avant le départ pour décider du montant définitif de la mise en n’oubliant jamais que le cheval sélectionné est le meilleur cheval (en théorie) qu’il soit ou non favori….

Merci de partager votre façon de faire.

Bonne journée.

Réponses

Bonsoir la communauté,

Stopper le jeu réel lorsque la méthode tourne mal, voilà une résolution très sage, mais tellement difficile à mettre en pratique... on croit toujours que le prochain coup sera le bon!
Pour ne pas se laisser emporter dans cette spirale infernale, il faut s'imposer des règles, les écrire noir sur blanc et les appliquer.

On peut déjà se fixer une mise maxi ou un budget maxi sur une période donnée.
La méthode de sélection doit également assurer un % de réussite satisfaisant pour être appliquée.
Avant la séparation des masses, une mise gagnante pour deux mises placées était un bon compromis ..., depuis les rapports placés sur les favoris sont décevants sur e-pmu (ils restent plus attractifs en points de vente).
Il n'y a pas de méthode miracle, à chacun de déterminer ces critères de sélection:

  • la meilleure chance du jour d'un entraineur ou d'un jockey par exemple.
  • le cheval repéré et qui fait un long déplacement, ou idéalement placé aux conditions de courses
  • la course visée avec des choix spécifiques qui alertent: déferrage, jockey ou driver, distance, hippodrome.

Bonjour Jean Paul,

Votre réponse est intéressante.
Pour la sélection, il me semble qu'il faut trouver une méthode rentable à mise constante même si le rendement est de l'ordre de 105%.
Sur une telle sélection, il y aura des périodes, si on fait par exemple le bilan sur 50 courses, avec un rendement supérieur à 110% mais aussi des périodes avec un rendement inférieur à 100%.
Avec des chevaux favoris, on peut trouver une sélection qui a une réussite de 70% ou plus. De ce fait, l'écart direct est faible par contre pour être bénéficiaire, la partie risque d'être longue, très longue même, plusieurs dizaines de courses. C'est pour cela qu'il peut être intéressant de ne jouer que dans les périodes favorables mais pour cela, il faut les détecter et réussir à ne pas jouer pendant plusieurs jours...

A suivre.

Bonjour,

Nous savons que le PMU prélève 17% sur les mises et donc pour être bénéficiaire au jeu simple, il faut déjà rattraper ces 17%. Ceux qui arrivent à le faire et donc équilibrer leurs comptes sont de bons joueurs. Il n’existe pas de placement qui rapportent 17%. Alors pour faire du bénéfice au jeu simple, il faut une ou plusieurs sélections rentables à mise constante mais aussi savoir gérer les mises.
Je pense que c’est tout l’enjeu de cette recherche.
Bien sûr, c’est facile à dire mais ensuite, il faut trouver les solutions.
Est-il possible d’être bénéficiaire sur le long terme, je ne connais pas la réponse.

Bonne journée.

Bonjour.
La montante est toujours à éviter, il suffit de cumuler plusieurs coups perdants pour devoir taper dans la caisse.
Personnellement, j'applique la "descendante", qui permet de jouer plus quand ça va bien -avec l'argent des autres- et de jouer moins quand les périodes sont peu favorables.
Cela consiste à miser un pourcentage fixe de son capital-jeu, dans tous les cas.
Par exemple, suivant vos moyens, disons 100€ par mois, on fixera le jeu à 10% :
Le premier jour, on mise 10% de 100, soit 10€. Le cheval est placé à 2,40€. On se retrouve donc avec 114€. Le lendemain, on jouera donc 11€ et ainsi de suite.
Ca ne garantira pas forcément des gains mais par contre, ça garantit de ne pas perdre plus que son capital affecté en début de mois et permet de ne pas se mettre en péril.
Même avec une poisse improbable de 30 jours sans gains, il nous reste quand même 7€.

Bonjour Stéphane (Citron Vert),

Je trouve votre partage très intéressant puisqu’il attribue un certain montant mensuel au jeu et de ce fait, cela ne met pas en péril votre équilibre financier.
A la fin du mois, au pire on a perdu le capital jeu et le mois suivant, on remet le même montant comme capital jeu.

Mais si la sélection a de bons résultats, dans le mois il y aura des périodes favorables avec une mise qui va augmenter. Vous jouez dans ce cas avec l’argent redistribué par le PMU. Si vous n’êtes pas bénéficiaire, il suffit de compléter le capital pour repartir sur le mois suivant avec le même capital.

J’imagine le joueur qui a une bonne sélection, rentable à mise constante, ce joueur a la possibilité dans un premier temps d’augmenter son capital jeu mois après mois .
Ensuite lorsque le capital jeu est suffisamment élevé, ce joueur fait des prélèvements pour ces loisirs….
Afin que cela ne soit pas uniquement du rêve, il faut beaucoup chercher et travailler pour y arriver.
Mais, est ce qu’il y a des joueurs qui gagnent ?
N’oublions pas que l’ARJEL affirme qu’il n’y a pas de gagnant sur le long terme …

A suivre.

Nous contacter

interdiction volontaire de jeux Nous suivre sur twitter Nous suivre sur facebook
  • N° d'agrément
  • Hippique : 0002-PH-2015-06-07
  • Sportif : 0002-PS-2010-06-07
  • Poker : 0002-PO-2010-06-07
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
  • Hippique : 0002-PH-2015-06-07
  • Sportif : 0002-PS-2010-06-07
  • Poker : 0002-PO-2010-06-07